Bio (fr)

Né le 24 janvier 1968 à Ostende, en Belgique, Jan Hammenecker est un comédien flamand que le public francophone croise de plus en plus souvent depuis son rôle dans Max et Bobo, un film de Frédéric Fonteyne, pour lequel il reçoit le Prix d’interprétation masculine à l’Eurofilm Festival de Luhacovice (République tchèque).

Il commence avec l’humour, dans Cake & Cake, avec Simon André, un duo comique, que l’on a pu voir dans deux spectacles, mis en scène par Mireille Verboomen et qui fait de nombreuses interventions pour La Revue du Café sous la houlette de Charlie Degotte.

Au théâtre, Jan Hammenecker travaille alternativement d’un côté ou de l’autre de la frontière, en Belgique avec Charlie Degotte (Il n’y a Aucun Mérite, Les Revues, Poppea de Monteverdi, Et Dieu !), Isabelle Paternotte (Y a-t-il des tigres au Congo ?), Ingrid von Wantoch Rekowski (Marguerite, l’âne et le diable), Jean Michel D’Hoop (Le Village en Flammes), Xavier Lukomski (Daniil Harms), Oxalys (Der Tribun de M. Kagel), Leporello (Le Cid), Arne Sierens (Lacrima) et la compagnie Transquinquennal (Tout Vu, Moby Dick).

En France avec Frédéric Bélier-Garcia (La Cruche Cassée de Henrich von Kleist, Yakich et Poupatchée de Hanokh Levin, La Mouette de Anton Tchekhov, La Règle de Marie N’Diaye, Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, Honneur à notre élue de Marie NDiaye), Nicolas Bigards (American Tabloid d’après James Ellroy), Christophe Rauck (Cœur Ardent d’Alexandre Ostrovski) et Dominique Ptoiset (Linda Vista de Tracy Letts).

Il tourne de plus en plus pour le cinéma, on a pu le voir notamment dans ‘Rois et Reine’ d’Arnaud Desplechin, ‘Quand la Mer Monte’ de Yolande Moreau et Gilles Porte, ‘Où va la Nuit’ de Martin Provost, ‘Mr Nobody’ de Jaco Van Dormael, ‘Saint Jacques… La Mecque’ de Coline Serreau, « ExDrummer » de Koen Mortier, ‘Malavita’ de Luc Besson &  ‘Alabama Monroe’ de Felix van Groeningen.

Sa prestation dans ‘Tango Libre’de Frédéric Fonteyne, sorti sur les écrans en 2013, a été récompensée par une nomination comme « Meilleur Acteur » aux Magritte du Cinéma Belge 2014.

Jan Hammenecker est aussi très sollicité pour des rôles dans des séries télévisées. On a pu le voir notamment dans « Engrenages » de Jean-Marc Brondolo, « Pigalle La Nuit », « Signature’ et dans les deux saisons de « Les Témoins » de Hervé Hadmar & Marc Herpoux. Dans cette série, qui a connu un grand succès d’audience sur France 2, Jan Hammenecker endosse le rôle de Justin aux côtés de  Marie Dompnier, Audrey Fleurot et Thierry Lhermitte.
La série flamande « Beau Séjour » de Nathalie Basteyns et Kaat Beels, diffusée en janvier 2017 sur Eén, a séduit Arte et aussi Netflix, qui diffuse les 10 épisodes. Jan Hammenecker y joue un des rôles principaux.

La saison passé on l’aura vu dans la série, « Jeux d’Influences » pour Arte, du réalisateur oscarisé, Jean-Xavier de Lestrade.

À la rentrée, on le retrouvera sur les planches en France et en Belgique, dans « Linda Vista », une pièce de Tracy Letts, dans une mise en scène de Dominique Pitoiset.
On le verra beaucoup, et dans des registres différents au cinéma aux côtés de Marina Foïs dans Assoiffés, de Jérémie Elkaïm, dans le film belgo-italien The Shift , d’Alessandro Tonda, avec Clotilde Hesme et à la télévision dans une nouvelle série pour Arte, Moloch, d’Arnaud Malherbe, avec Olivier Gourmet et Marine Vacth.